pulsar
pulsar
Le social dans le digital et la performance
Un management toujours plus présent sur le terrain
Parler vrai et se respecter

Editions Eurocedres

Les Editions Eurocedres publie les ouvrages des consultants Eurocedres, mais aussi documents anciens d’histoire sociale, et de la vie de certaines entreprises.


Raphael Garcia : « Sortir du syndicalisme gaulois »-Eyrolles- Octobre 2003, préfacé par Francis Mer.

Au moment où la "refondation sociale" est plus que jamais d'actualité, Raphaël Garcia, ancien syndicaliste CGT, nous guide au coeur de la nébuleuse syndicale française et de son fonctionnement. Très complet, cet ouvrage préfacé par Francis Mer, décrit sans complaisance les faiblesses du syndicalisme gaulois et l'impasse actuelle dont certains acteurs aimeraient sortir.

L’auteur nous invite à tourner la page d'un syndicalisme vieilli et peu adapté à l'époque, et font toute une série de propositions concrètes de réformes destinées à bâtir un syndicalisme moderne :

  • une analyse claire et précise du syndicalisme français et de ses faiblesses

  • un livre pertinent au coeur de l'actualité sociale écrit par des hommes du sérail

  • des propositions concrètes pour bâtir une Maison Syndicale commune`


Raphael Garcia: « le fils à Bébert »

« le fils à Bébert » Editions Eurocedres. Novembre 2013, préfacé par Jean-Claude Georges- François.

Tout commence en Algérie. Bébert, d’origines arabo-andalouses, naît et vit à Sidi Bel Abbès jusqu’au jour où la famille doit choisir entre « la valise et le cercueil ». Le retour en Métropole est difficile : Bébert et les siens vivent dans une extrême pauvreté ; ce sont des « indigents ». De plus, à Montataire, dans l’Oise, près de Creil, où ils s’installent, l’accueil n’est pas des plus agréables.

Très tôt, donc, Bébert a des comptes à régler, « une revanche à prendre ». Il rêve de révolution socialiste mondiale. Il veut combattre le capitalisme, mais il s’oppose aussi au stalinisme.

À 25 ans, il devient secrétaire à la propagande du syndicat CGT d’Usinor Montataire, un poste clé. Et à partir de là, attiré par le pouvoir, Bébert va prendre des responsabilités dans le syndicat et à la Fédération de la métallurgie, la FTM-CGT.

À la fin de l’ouvrage, il est relaté une rencontre fictive entre Bébert – le syndicaliste – et Raphaël – le patron. Il apparaît clairement que le second est l’enfant du premier.

Bébert entendait occuper toutes les parcelles de terrain de l’entreprise, abandonnées par les managers atteints de « réunionnite ». Aujourd’hui, Raphaël appelle les dirigeants d’entreprise à « libérer le temps des managers » pour « leur permettre d’être visibles et lisibles dans les ateliers, services et bureaux ».

Bébert comme Raphaêl sont restés des hommes libres.

1991 – 2016, Eurocedres fête son 25ème anniversaire, un quart de siècle dans le mouvement social et la performance. 10000 managers rencontrés et formés. 25 ans sur le terrain dans les entreprises. 25 ans de parler vrai, 25 ans pour mettre en accord « le dire et le faire ».

« La connaissance s’acquiert par l’expérience, tout le reste n’est que de l’information », disait Albert Einstein.

25 ans après, le révolutionnaire est entré de pleins pieds dans la « révolution digitale ».

Plusieurs initiatives vont ponctuer cet anniversaire de l’expérience entrepreneuriale.